247

Soudain l’assaut du vent,
Et les volets des fenêtres
Qui battent en retraite.