584

Maintenant le mât d’en haut,
Nouée dénouée,
La mer du soi libre.