388

Cent monotonies –
Des chants il ne reste rien,
Juste leur silence.