608

La forêt me perd,
Et là un lac sur sa soif
Qui demande son chemin.